suppression des congés trimestriels

Aller en bas

suppression des congés trimestriels Empty suppression des congés trimestriels

Message  jean-yves le Jeu 25 Déc - 20:08

Le projet de refonte de la convention, encore appelée "modernisation de la convention" consiste, entre autres à supprimer les congés trimestriels. Cette vieille lubie des syndicats employeurs est malheureusement en passe de se concrétiser aujourd'hui. En fait, je souhaiterais leur rappeler quand même que si ces congés ont été mis en place, ce n'est pas par générosité pour les salariés. En fait, la philosophie de cette disposition, quand elle a été mise en place était d'octroyer un repos compensateur pour travail difficile aux salariés en contact avec les populations d'usagers de nos établissements, qui, de plus, travaillent souvent en internat. Aussi, supprimer ces congés trimestriels ou repos compensateur voudrait donc dire que le travail auprès des usagers serait devenu moins difficile voire facile, même ! De qui se moque-ton ? C'est tout le contraire. Les jeunes qui arrivent dans nos établissements sont toujours aussi nombreux, ils ont souvent en plus des difficultés qui les amènent dans nos structures d'autres problèmes du type addictions (à l'alcool et au cannabis, entre autres...) ou encore des troubles psychologiques parfois très graves. Parallèlement, l'Etat et les conseils généraux deviennent de plus en plus tayloristes avec davantage de contrôles (évaluation interne et externe, accréditation, certification, avalanche de réformes, etc.). Dans ce contexte, les salariés de notre convention, quels qu'ils soient doivent devenir toujours plus qualifiés pour travailler davantage avec les mêmes moyens, voire moins. Alors, j'affirme que la modernisation de la convention en supprimant les congés trimestriels, c'est de la maltraitance des salariés!!!
jean-yves
jean-yves

Messages : 7
Date d'inscription : 22/10/2008
Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum